ici et là

Archives

Voici pour mémoire quelques traces d'interrogations autour de la musique en tant qu'objet théorisable. J'entends par là un objet qui devient mieux connu du point de vue du joueur quand il est perçu à travers la théorie. Cela se produit de la manière la plus banale quand on joue selon le sens mélodique au lieu de se contenter d'exécuter des durées et des hauteurs. Il me semble que cet aspect des choses ne s'éclaire que si on sépare l'étude de la forme de l'étude du son. Le son est en quelque sorte le lexique à travers lequel la forme s'exprime. La forme elle-même accepte une infinité de rendus sonores.
links
Les liens externes en disent long.